Daphni

L’invisible Elisabeth de Rothschild

Vous ne trouverez pas beaucoup d’informations sur Elisabeth de Rothschild en tapant son nom dans votre barre de recherche. En effet, depuis toujours, elle prend soin d’être invisible. Mais nous avons réussi à la convaincre et Elisabeth a accepté de nous consacrer un peu de son temps pour nous raconter un bout de son histoire. Architecte, mère, investisseur, expatriée… On vous en dit plus sur cette citoyenne du monde et “daphnipolitaine”. Bonne lecture !

L’architecture au coeur de la vie d’Elisabeth de Rothschild

Elisabeth a grandi en France, mais c’est dès l’âge de 14 ans qu’elle ressent le besoin de découvrir le monde et de partir faire ses études aux Etats-Unis, d’abord à Harvard puis à Berkeley où elle reçoit un Master d’architecture. Ses études terminées, elle commence sa vie active aux États-Unis, avant de partir pour l’Autriche. Elle travaillera avec le célèbre architecte Hans Hollein pendant quelques années puis créera sa propre agence.

Vulcania, designed by Hans Hollein, Hollein obituary

L’architecture est une passion et représente pour elle avant tout la réalisation d’une idée dans le concret. Elle aime comparer le rôle d’un architecte à celui d’un chef d’orchestre qui doit savoir coordonner tous les talents qui participent au projet.

Ayant travaillé dans un environnement majoritairement masculin, Elisabeth de Rothschild porte une importance toute particulière à la place de la femme dans la société.

Ses deux filles continuent dans cette tradition, en particulier sa seconde fille qui vient de créer un « gender fund » (Co-impact) visant à soutenir des associations qui aident les femmes dans le monde.

De l’architecture à EGR Partners, le Family Office Singapourien

Consciente du basculement du monde vers l’Asie, Elisabeth de Rothschild décide de poser ses valises à Singapour en 2011, où elle continue sa carrière d’architecte. Depuis toujours intéressée par la tech et le coding, elle crée EGR Partners en 2018, plus startup que family office.

Les trois partenaires, Elisabeth, Philippe Zanetti et Stephane Aldebert décident de partir de zéro pour construire ensemble leur propre outil d’agrégation et de visualisation de données de portefeuille. Aidée d’un data scientist, l’équipe est fière de développer des solutions innovantes afin de regarder autrement les investissements et de prendre les meilleures décisions possibles.

EGR Partners compte aujourd’hui plus de 150 investissements (dont Geev (portefeuille de Daphni Purple), L’Intendance, etc.) en foodtech, climate tech, fintech, gaming, cryptomonnaies…

Elisabeth croit beaucoup en la diversification du portefeuille. Les tickets ne dépassent jamais plus de 25K€ et se concentrent sur des startups en Asie de Sud Est, mais également aux États-Unis ou encore en Angleterre.

Elisabeth de Rothschild veut créer de nouveaux modèles.

Véritable novatrice, elle pense depuis des années que l’investissement se démocratisera de plus en plus afin de permettre à tous d’investir dans des startups innovantes et que l’avenir appartiendra sans doute plus aux plateformes d’investissement en startups qu’aux VC traditionnels.

Que ce soit en architecture ou en finance, elle est persuadée que l’innovation est essentielle et pourra permettre de trouver des solutions aux problèmes climatiques et sociaux actuels.

Share This Post

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

More To Explore

healthcare
Bulletin

Let’s talk about health

Hi folks!  Today, we’re taking you for a deep dive into healthcare, with this new article, in which we share with you some of our major

healthcare
Insights

Deep dive into… healthcare

Healthcare has become a thriving field to follow in the last few years and we are witnessing, as a venture capital, more and more investment