Daphni

Franck Le Ouay, de Criteo à Lifen

Vous souhaitez découvrir Franck Le Ouay, l’entrepreneur derrière Criteo et Lifen ? Vous êtes au bon endroit, c’est par ici !

Dans cet article, vous allez découvrir un entrepreneur incontournable du portefeuille daphni. Suite à l’obtention d’un master à l’Ecoles des Mines, Franck Le Ouay se dirige vers la R&D chez Microsoft.

Après 4 ans dans la multinationale américaine où il fait des jeux vidéo sur Xbox, il rentre en France avec l’envie furieuse de créer une boite.

A cette époque, en 2004, les blogs et le contenu internet (commentaires de films, articles, etc.) connaissent une réelle croissance. Tout le monde n’ayant pas les mêmes intérêts, Franck Le Ouay souhaite alors développer des technologies permettant de mieux cibler le contenu. Des algorithmes de recommandation semblent alors pertinents. C’est le point de départ de Criteo.

Comment Franck Le Ouay a-t-il amené Criteo jusqu’à l’IPO ?

En 2005, Franck Le Ouay et ses deux associés, Jean-Baptiste Rudelle et Romain Niccoli, se lancent dans la création de Criteo. Cette société technologique fournit aux spécialistes du marketing et aux propriétaires de médias, des publicités fiables et percutantes.

C’est la toute première boîte de Franck Le Ouay. Pendant 3 ans, les cofondateurs ne touchent aucun revenu, et sont loin de se douter de la suite. Après de nombreuses tentatives de test & learn, ils trouvent le bon modèle. C’est l’explosion, l’hypercroissance. Très vite, Franck Le Ouay trouve cela génial, il passe du coq à l’âne tous les jours, et trouve cela passionnant. Pendant près de 10 ans, il “fait le pompier à gauche à droite”, résout des problèmes humains et techniques, gère le déploiement commercial… Le temps passe à une vitesse folle.

Je dirais que pour moi, une des clefs, c’est le pragmatisme. C’est de toujours mettre les problèmes sur la table, parce que des problèmes il y en a tout le temps donc faut juste les affronter le plus vite possible.

En 2013, Criteo fait son entrée en bourse. C’est 2 ans après, en 2015, que Franck Le Ouay se dit que c’est le premier moment où il est possible pour lui de partir. Sans lui, tout ne va pas s’écrouler. Les équipes, près de 3 000 personnes, sont douées dans tous les domaines, tout va bien.

Après avoir amené Criteo au statut de leader mondial de la publicité numérique, Franck Le Ouay part alors avec l’envie de redémarrer un projet de zéro, c’est ce qu’il aime. Un projet différent, ambitieux, porteur de sens, et surtout, plus difficile que le premier.

La révolution du secteur de la santé par Franck Le Ouay

D’après Franck Le Ouay, alors que de nombreux secteurs ont énormément bénéficié de l’avènement de l’informatique moderne, les soins de santé restent à la traîne. Franck Le Ouay était très curieux de savoir pourquoi il n’y avait pas plus d’innovation dans le secteur de la santé. Pourquoi cela fait-il 20 ans que nos comptes bancaires sont en ligne et pas nos comptes santé ?

Des professionnels souffrent de logiciels anciens et obsolètes, adaptés à un marché de niche spécifique. L’interopérabilité entre les systèmes est presque inexistante et rend la collaboration difficile. C’est à ce pain point que Franck Le Ouay décide de s’attaquer à travers Lifen, dès 2015. L’idée est venue d’un constat : les outils des médecins ne sont pas adaptés à leur travail du quotidien. Franck Le Ouay souhaite que ces derniers arrêtent de perdre trop de temps sur la partie administrative.

  • Franck Le Ouay ne connaît rien au secteur de la santé, mais se lance dans sa digitalisation.

Il développe des outils nécessaires pour régler les problèmes d’interopérabilité une fois pour toutes en rendant le transfert des données médicales super facile et sûr pour tout le monde.

App store, connecteurs standardisés d’intégration aux systèmes d’information et un catalogue d’API (interface de programmation) des services Lifen sont les solutions disruptives de e-santé proposées.

Franck Le Ouay est entouré d’une centaine de personnes, et Lifen connaît une croissance rapide. Plus de 400 hôpitaux et cliniques ainsi que 120 000 médecins leur font confiance pour le transfert des données médicales.

 

Lifen a un impact positifs sur 4 parties prenantes :

  • Lifen, en mettant à disposition des outils sécurisés et facile d’utilisation, permet aux médecins libéraux un meilleur partage des informations médicales avec leurs patients et confrères.
  • Il permet aux hôpitaux et cliniques d’avoir une meilleure visibilité sur les flux des données médicales, et in fine de maîtriser leur budget de fonctionnement ainsi que d’améliorer le pilotage de leur présence géographique.
  • Les institutions, quant à elles, peuvent conserver leur souveraineté concernant le système de soins. Lifen simplifie le déploiement d’outils via une approche sur l’utilisateur.
  • De leur côté, les app e-santé connaissent une accélération de leur déploiement grâce à Lifen, qui permet aux acteurs innovants de la santé de se concentrer sur leurs efforts

Les applications e-santé de Lifen sont au nombre de trois :

  1. Lifen Documents qui permet de gérer l’ensemble des envois électroniques et postaux dans une solution unique ;
  2. Lifen Planning qui organise et automatise les plannings de garde, d’astreinte et de service ;
  3. Lifen Platform qui va permettre à ses clients de découvrir, distribuer et gérer facilement de nouvelles applications, d’assurer une expérience utilisateur cohérente, et permettre aux données de circuler de manière transparente entre tous les systèmes, le tout en renforçant la sécurité et le contrôle des données.

Franck Le Ouay fait partie de notre communauté, la daphnipolis, depuis 2015. Cette communauté se compose de plus de 300 entrepreneurs, cadres, universitaires et créatifs répartis en Europe, aux États-Unis et en Asie, qui nous aident à prendre de meilleures décisions d’investissement et à faire croître plus rapidement les entreprises de notre portefeuille.

C’est en mars 2018 que daphni souhaite soutenir Franck Le Ouay à travers une Série A de 7,5 millions d’euros. Celle-ci va permettre à Lifen de développer sa technologie à grande échelle en France. Une seconde levée de fonds de 20 millions d’euros a lieu en juin 2019. Elle a lieu pour l’accélérer du déploiement de la solution de communication médicale à l’ensemble des établissements publics et privés ainsi qu’aux praticiens libéraux. Il le dit lui-même, sa plus belle réussite est la signature du premier hôpital avec Lifen, ainsi que le passage des 1000 documents par jour.

Que ce soit à travers Criteo où il a vu les choses en grands, ou avec Lifen où il n’est pas prêt de s’arrêter, Franck Le Ouay est un entrepreneur aguerri.

Passionné par le numérique, il a su avoir les épaules solides pour s’attaquer à un secteur complexe, celui de la santé.

D’ici 10 ans, Franck Le Ouay est convaincu que les entreprises du secteur de la santé d’aujourd’hui n’auront d’autre choix que d’accompagner l’innovation.

La télémédecine, qui se fait déjà sa place suite à la crise du Covid-19, sera largement ancrée dans nos usages.

Selon Franck Le Ouay, fini les déplacements chez le médecin lorsqu’on est fiévreux, le réflexe sera désormais d’appeler ce dernier via son app de télémédecine. En 2030, le fondateur de Lifen souhaite que la charge administrative baisse. Les saisies multiples entraînent des erreurs et des asymétries d’informations qui doivent disparaître. Ainsi, les praticiens auront un dossier partagé pour un même client via le cloud, sécurisé et mis à jour de manière intelligente. Fluidité et efficacité !

Franck Le Ouay décidera-t-il de s’attaquer à un nouveau secteur dans un avenir proche ? Aura-t-il envie de résoudre un nouveau défi encore plus complexe ? Stay tuned…

Share This Post

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

More To Explore

healthcare
Bulletin

Let’s talk about health

Hi folks!  Today, we’re taking you for a deep dive into healthcare, with this new article, in which we share with you some of our major

healthcare
Insights

Deep dive into… healthcare

Healthcare has become a thriving field to follow in the last few years and we are witnessing, as a venture capital, more and more investment